CC

DECIDEZ DE CE QUE VOUS VOULEZ ET COMPRENEZ CE QU’IL FAUT FAIRE POUR Y ARRIVER

February 18, 2017 par WeAreAthletic - No Comments

Décidez de ce que vous voulez.. et comprenez ce qu’il faut faire pour y arriver

Je réalise que c’est une observation difficile, mais de nos jours beaucoup de gens attendent de la gratification instantanée, et rencontrer quelqu’un qui reconnait la difficulté, la discipline et la patience nécessaire pour réaliser un objectif difficile sur le long terme, est très très rare.

Je peux vous dire à quel point un athlète prends sa pratique au sérieux si vous me décrivez comment se sont passés vos trois derniers jours. Et je pense que vous n’allez pas aimer ma réponse. J’ai eu cette conversation avec beaucoup d’haltérophiles et il y a très souvent un décalage sur ce sujet – les athlètes ont  tendance à surestimé leur engagement,  se voient trop avancés.

Comprenez bien que cela n’est pas un jugement personnel. En vous disant que vous n’êtes pas aussi dédiés que ce que vous le pensez, et que si vous désirez atteindre vos objectifs, vous devez faire des changements. Je ne suis pas en train de vous dire que vous êtes un misérable qui n’a rien à offrir au monde. J’essaie de vous aider à atteindre vos objectifs. Alors arrêtez de pleurer, et soyez prêts à lire la suite.

 « Vous construisez des habitudes et un état d’esprit chaque minute de chaque jour, alors absolument tout va compter pour atteindre votre objectif. »

Commençons par le commencement – Je ne dis pas que chacun d’entre vous doit vivre sa vie comme un athlète olympique. Je dis simplement que votre vie doit être en accord avec vos objectifs. Si vous vous entrainez sans objectifs, vous pouvez vous entrainer autant de fois et comme vous le souhaitez, et je ne vous dirais jamais de changer votre approche. Jusqu’à ce que vous veniez me voir et me demandiez comment devenir meilleur.

Mais si vous désirez aller aux Jeux Olympiques, rentrer dans une équipe, gagner un championnat.. C’est une histoire différente. Vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez. Vos objectifs demandent que votre vie entière se reflète autour de votre sport, et le degré auquel vous êtes capable de faire cela sera exprimé dans l’atteinte de vos objectifs.

En d’autres termes, vous ne devez pas vivre comme un Olympien si vous ne voulez pas en être un… mais si vous le désirez, vous devez le vivre chaque minute de votre vie le jour où vous avez pris cette décision.

Il y a un ratio très déséquilibré entre les gens qui aiment l’idée de devenir un grand athlète, et les gens qui en fait comprennent ce qu’il faut pour en devenir un, et les autres gens qui comprennent ce qu’il faut faire mais sont également prêts à le faire. Il y a de bonnes raisons pour lesquelles il n’existe pas beaucoup de très grands athlètes dans le monde, et celle la est la plus grosse.

Les excuses 

Les gens sont très forts pour se trouver des excuses. Je suis souvent impressionné à quel point ils en élaborent.

La réponse la plus commune lorsque je vous dit que vous n’êtes pas aussi impliqués que vous le pensez est de me citer des exemples d’athlètes qui ont réussi en trainant avec des prostituées une semaine avant les Jeux Olympiques (oui, cela existe), ou qui ne s’entrainent pas si dur, ne mangent pas si bien, dorment peu etc

Devinez quoi ? Ce sont des anomalies, alors arrêtez de penser que vous pouvez vous en sortir comme ça. C’est un super plan pour avoir ensuite des regrets, et encore plus d’excuses. Si vous désirez vraiment quelque chose, au lieu de chercher pourquoi vous ne devriez pas travailler aussi dur, vous devriez cherche des moyens de devenir meilleur.

La distance 

Une autre excuse que je rencontre souvent est le fait que votre objectif soit lointain dans le temps. Les gens pensent que comme leur objectif est lointain, cela n’est pas nécessaire de s’y consacrer maintenant- cela peut attendre. Les JO sont dans 4 ans, pourquoi travailler dur maintenant ? Je travaillerais dur dans un an.

Vous ne pouvez pas juste regarder vos cycles d’entrainement et imaginer que quelques cycles vont vous permettre de progresser jusqu’à aller aux JO. Si j’étais gentil, je dirais que vous êtes naïfs, mais en fait vous êtes juste stupide et paresseux.

Vous construisez des habitudes et un état d’esprit chaque minute de chaque jour, alors absolument tout va compter pour atteindre votre objectif. C’est un processus sur le long terme – vous pouvez passer tout ce temps à construire et améliorer chaque aspect de votre performance, ou vous pouvez gâcher votre temps en créant des habitudes de faible et d’indiscipliné. Il n’y a pas de temps off- tout le temps un temps de préparation. Ce que vous décidez de faire fera de vous un grand athlète, ou alors une autre personne qui n’était pas prête à aller jusqu’au bout.

Parler

Les paroles, c’est du vent. Cela ne requiert aucun effort de dire aux gens à quel point vous êtes impliqués, à quel point vous travaillez dur, ou à quel point vous avez à faire, et cela ne veut rien dire- en général, au plus vous parlez de votre implication, au moins vous l’êtes. Si votre implication était si incroyable que cela, vous n’auriez pas à le dire, même pas à vous même- cela serait évident aux yeux de tout le monde.

Je ne suis pas en train de dire que vous ne pouvez pas être fiers de ce que vous faites- mais soyez surs que vous le fassiez, et bien.

Le plaisir 

Si je vous dit que vous avez besoin de changement, et que vous me répondez que vous voulez apprécier votre vie, alors vous ne serez pas un champion. Si vous pensez que le lifestyle d’un champion est ennuyeux, ne vous attire pas, que vous voyez l’entraînement comme une nécessité, ou que vous avez d’autres activités que vous ne considérez pas ennuyeuses, alors vous n’avez pas la constitution d’être un grand. C’est la dure vérité. Vous ne pouvez pas avoir les deux. Vous voulez boire une bière le vendredi soir au lieu de dormir tôt ou louper l’entrainement pour aller en vacances? Vous n’êtes pas destinés à être un champion.

Vous devez trouver du plaisir dans les choses qui ne vont pas ralentir votre progressions sur le long terme, en déséquilibrant votre sommeil, en créant un stress non nécessaire, des conflits, de la fatigue, ou distraire votre entrainement. Vous devez maintenir une perspective sur du long terme, vous concentrez sur ce que vous désirez accomplir, pas ce qui est cool ou marrant maintenant.

Croyez le ou non, cela n’est pas impossible, et si vous vous plaignez, alors quittez tout maintenant. Vous ne devez pas être un moine- vous devez être un athlète.

J’ai déjà écrit dans le passé à propos d’apprécier l’ensemble du processus, comme les remerciement sont si peu nombreux, surtout en haltérophilie. C’est la situation idéale- celle dans laquelle vous vous satisfaites de votre travail dur, les sacrifices, et le processus. Mais en réalité, vous n’avez pas même pas à apprécier le processus- vous avez juste croire dur comme fer que vous allez apprécier le résultat final plus que tout ce que vous avez traversé.

Prenez votre décision

Je ne veux pas ressembler à votre vieux professeur, mais réfléchissez à tout cela. Décidez ce que vous voulez exactement dans le sport- cela dépend entièrement de vous, et ne laissez personne vous dire ce que cela devrait être. Mais une fois que vous avez pris votre décision, regardez honnêtement ce que cela va vous demander de faire, et prenez votre ultime décision- si vous êtes capable de faire tout ce qu’il faut pour l’atteindre.

Article issu de http://www.catalystathletics.com/article/2010/Decide-What-You-Want-and-Know-What-It-Will-Take/

Traduction effectuée par Tristan Kirchner