cover_middle1

” Don’t judge potential “

November 24, 2016 par WeAreAthletic - No Comments
Dans tout rêve ou grand projet, on peut distinguer 4 branches principales qui sont essentielles à sa réussite :
– potentiel
– action
– résultats
– confiance en soi
Chaque individu est né avec un certain potentiel. A partir de ce potentiel, les gens entreprennent des actions, desquelles découlent un certain nombre de résultats, résultats qui renforcent ou pas leur confiance en soit.
C’est pourquoi les gens pauvres s’appauvrissent , les gens gros grossissent, les gens riches s’enrichissent, les plus fit deviennent plus fit.
Les gens en surpoids pensent qu’il n’y aucun espoir pour eux de changer : quoi qu’ils fassent, cela ne changera rien, ils resteront gros.
A partir de la, la spirale négative se met en route : ils n’ont pas confiance en eux, donc pensent qu’il n’ont aucun potentiel, ils entreprennent donc des actions inadaptées qui leur donnent peu de résultats, donc peu de confiance en eux etc etc .
A l’inverse, lorsque les gens commencent à manger mieux, à dormir plus, à s’entraîner plus, le cercle vertueux s’installe, et ces gens ressentent des bénéfices dans tous les aspects de leur vie : plus d’énergie, de confiance en soit d’envie, d’actions donc de résultats.
Malheureusement, en tant qu’humains et en tant que coachs, nous accordons trop d’importance à la sphère du potentiel, aux actions, et aux résultats. Alors qu’en vérité, nous devons accorder beaucoup plus d’importance à la confiance en soit des individus.
Une des questions qui m’est beaucoup posée de la part d’autres coachs est la suivante:
” J’ai un nouveau membre débutant qui veut s’entraîner avec les compétiteurs.Comment dois je lui dire qu’il n’est pas prêt ? Qu’il doit d’abord construire sa base avant de pouvoir avoir des ambitions plus grandes ?”
Cette question me brise le cœur. Parce que ce que vous voulez lui dire est qu’il n’a pas le potentiel pour atteindre son but. Alors que vous n’en savez rien.
C’est exactement comme si vous aviez un nouveau membre qui venait avec l’objectif de perdre 30 kilos. De se débarrasser du diabète. Et que vous souhaitiez lui dire, et pensiez, que c’est impossible.
Nous ne devons pas juger le potentiel des gens.
Au lieu de ça, notre rôle en tant que coach est de donner à l’athlète une description très claire de ce qu’il faut faire pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.
Dans notre box, nous avons un athlète nommé Sean. Lorsque Sean a commencé à venir à Crossfit New England, il avait une trentaine de kilos à perdre. Le premier entrainement qu’il a effectué impliquait de la course à pied. Il était alors incapable de courir les 200m requis de l’entrainement.
A la fin de cette première session d’entrainement, Sean est venu me voir et m’a dit qu’il voulait s’entraîner dans le but de se qualifier pour les Regionals avec la team Crossfit New England.
Quand il m’a dit sa, ma première réaction a été de me dire “c’est impossible. Il n’y arrivera pas, il part de trop loin.”
Ce que je ne savais pas, c’est ce qu’était Sean. Ce qu’il se passait dans sa tète.
Sean était un cheval de course. Un cheval de course qui vous obéissait au doigt et à l’œil : tout ce que vous lui disiez de faire, il le faisait.
J’ai donné un programme d’endurance à Sean : il ne pouvait pas courir, et devait perdre une bonne trentaine de kilos avant d’être en bonne forme. Je lui ai donné du travail à faire avant chaque WOD du jour. 45 minutes avant le début du WOD, Sean était là, chaque jour, faisant exactement tout ce que je lui demandais de faire.
En 4 mois, son conditionning a énormément progressé. Il a perdu beaucoup de poids, et s’entraîne maintenant avec les compétiteurs. Il est en train de construire son rêves.
Au lieu de lui dire que ce dont il rêvait était irréalisable, nous lui avons donné un chemin et une progression claire pour atteindre ses objectifs
Laissez aux gens le bénéfice du doute. Donnez leur tout votre savoir, et faites tout pour qu’ils atteignent leur objectif.
C’est là que les gens sortent du diabète. Qu’ils perdent 30 kilos. Qu’ils vont aux Régionals et aux Games.
Cela ne se passe pas dans l’autre sens.
La seule et unique raison pour laquelle Sean est venu tous les jours s’entraîner, c’est parce que je lui ai dit que je pensais qu’il pouvait atteindre ses objectifs.
Ne jugez pas le potentiel des gens.
Traduction de la vidéo “Don’t Judge Potential” de Ben Bergeron
Traduction effectuée par Tristan Kirchner