keep-calm-and-eat-carbs-600x675

IL EST TEMPS DE FAIRE UN BREAK

March 28, 2017 par WeAreAthletic - No Comments

Il est temps de faire un break !

Ca y est, les 5 semaines favorites (ou pas) de chaque pratiquant de Crossfit touchent à leurs fins Les Open sont terminés.

Comment cela s’est il passé ?

Est ce que vous haïssez les dumbells ?

Vous êtes super motivés pour commencer à vous entrainer pour l’année 2018 ?

En vérité, vos émotions fluctuent surement entre le soulagement que cela soit fini et la déception de vos résultats par rapport aux autres – ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas le seul. Même les tous meilleurs athlètes sentent qu’ils auraient certainement pu faire mieux sur certains workouts.. nous sommes tous des humains qui pensent être des super héros :)

Mais la vraie question : que se passe t’il maintenant ?

Soit vous allez aux Regionals, soit vous n’y allez pas..

Peu importe, je vous propose de prendre une semaine off.

Je sais, je sais, vous êtes prêts à attaquer vos faiblesses et à tout déchirer en 2018, mais faisons d’abord un pas en arrière, et prenons le temps de récupérer.

Faites un break au niveau de votre diète.

Pourquoi prendre un break ?

Déjà, je devrais vous demander si vous suivez un plan nutritionnel structuré ? Le concept de la nutrition au sein de la performance n’est plus tabou, et est de plus en plus suivi. En fait, je dirais même que si vous ne savez pas exactement ce que vous mangez et à quelle quantité, vous n’accordez pas autant d’importance à votre performance que ca.

Mais je vais prétendre que vous êtes au courant de votre nutrition.

Et si vous lisez mes articles ou suivez mes conseils sur Facebook lors des 5 dernières semaines, vos habitudes nutritionnelles tournaient autour d’un point central: manger pour récupérer. Nous commençons tout juste à nous concentrer sur la nutrition périodisée, et à cette époque de l’année, je n’accorde aucune importance à la composition corporelle.

Ahhh- mais l’été est là, et je veux être sec pour la plage !!!!

C’est cool- moi aussi.

En vérité, vous voulez activement vous placer en déficit calorique pendant 12-16 semaines dans le but d’être attirant pour le sexe opposé tout en ne portant que très peu de vêtements sur la plage (j’aime bien dire la vérité).

Malheureusement, se placer en déficit calorique juste après cinq semaines très taxantes sur le système nerveux est un désastre certain.

Vous allez exploser.

Vous n’allez pas correctement récupérer des Open.

Et vous n’allez pas performer correctement l’année prochaine.

Je m’en fiche que vous ayez mangé parfaitement pendant 5 semaines, vos hormones, votre système nerveux et votre corps ont beaucoup enduré, et doivent récupérer de plus cette phase de récupération ne peut pas arriver en déficit calorique.

Rappelez vous que, pendant une diète, quelques choses se produisent :

Vos niveaux de thyroïde sont en baisse

Votre leptine baisse

Votre cortisol augmente

Votre métabolisme diminue

Aucune de ces choses n’est nécessairement mauvaise, et ce sont des faits normaux. Mais, nous voulons être sur que nous sommes dans le meilleur niveau possible pour récupérer.

Nous faisons ca en prenant 1 à 2 semaines de maintenance calorique : c’est à dire un break de votre diète habituelle.

Je recommande, que vous alliez aux Regionals ou non, de faire une deload de votre entrainement et d’augmenter les calories au minimum pour vous maintenir à votre poids, ou plus haut si vous êtes déjà en surplus calorique.

Plus important : je veux que vous mangiez plus de glucides.

Pourquoi les glucides?

Tout ce que nous cherchons à restaurer est très sensible à l’ingestion de glucides.

La leptine et la thyroïde sont tous les deux beaucoup plus sensibles à l’ingestion de glucides qu’ils ne le sont à la protéine ou aux gras.

De plus, dans une période de réduction de volume et d’intensité d’entraînement, combiné à un surplus calorique, les hormones comme la testostérone augmente, et nous pouvons baisser le cortisol.

Si nous commençons notre diète pour l’été avec une thyroïde fonctionnelle, des niveaux de testostérone très hauts, et un ratio de cortisol équilibré – ne pensez vous pas que nous allons réussir à atteindre nos objectifs ?

Je pense que si.

De plus, n’oublions pas que la psychologie est un composant majeur de la nutrition et de la réussite d’un plan.

En fait, le concept d’un break de notre diète vient d’une étude faite à propos de la psychologie et de la nutrition.

Dans cette étude, les sujets étaient autorisés et encouragés à dévier de leurs diète pendant 2 semaines complètes dans un effort de voir ce qu’il se passerait.

Les résultats ? Pas ceux que vous ne pensez..

Meilleure adhérence future au plan nutritionnel

Très peu ou pas du tout de gain de gras corporel

Motivation améliorée

Métabolisme amélioré

Attendez, une étude montre qu’en fait, il est possible d’améliorer son adhérence à un plan nutritionnel en faisant un break de ce dernier ?

Oui !!

Et je dirais que cela est très certainement du aux facteurs psychologiques liés à la nutrition.

Pensez y, si je vous disais maintenant- pendant que vous êtes fatigués, inflammés et un peu frustré de vos Open- que vos prochaines 12-16 semaines allaient inclure de la faim, plus de fatigue, moins de récupération, et certainement une baisse de performance- seriez vous content et excités ?

Bien sur que non !

Vous vous défoncez déjà à tout faire bien pendant des semaines et des mois !

Mais si je vous donnais une à deux semaines pour repartir de zéro, pensez vous que vous pourrez tenir les 12-16 semaines à venir un peu mieux ?

Bien sur que oui !

Le concept entier de force mentale dans un plan de diète n’existe pas.

En réalité- vous devez trouver quelque chose que vous pouvez tenir, non pas pour 12-16 semaines, mais pour bien plus longtemps que ca.

Certains d’entre vous auraient besoin d’un break toutes les 5-6 semaines.

D’autres peuvent tenir plus longtemps.

Dans tous les cas, personne ne devrait être forcé d’être dans une période de privation pendant trop longtemps.

Non seulement ce n’est pas sain physiologiquement, mais cela ne conduit pas à une bonne relation avec la nourriture à long terme.

Prenez action.

Maintenant, vous savez que j’ai raison, et que vous avez vraiment besoin de vous reposer et de manger.

 Certains d’entre vous seraient tentés d’oublier cela, mais je vous promets que si vous faites ce break, vous allez m’aimer beaucoup de fois au cours de l’année.

Prenez une semaine pour vous.

Faites des choses que vous aimez.

Mangez plus d’aliments caloriques, et plus spécifiquement, mangez plus de glucides.

Dormez.

Amusez vous.

Et nous allons tout défoncer cet été !

Comme toujours- sentez vous libre de laisser un commentaire avec n’importe quelle question, et bravo à tous pour vos succès dans les Open de cette année !

Article issu de https://jasonphillipsnutrition.com/its-time-for-a-break/

Traduction effectuée par Tristan Kirchner