PP

THE OPEN IS COMING !!

February 23, 2017 par WeAreAthletic - No Comments
Les Open arrivent 
Voici venu le temps des Open. Si quelqu’un m’enfermait dans une cave et que je perdais la notion du temps, je pourrais quand même vous dire où nous nous situons dans la saison de Crossfit, basé sur le nombre de demandes, textes et e mails que je reçois à propos des posts Instagram de Dave Castro. Oui, les Open arrivent, et ils emmènent avec eux son lot d’anxiété qui se propage à travers toute la communauté Crossfit. Pour les athlètes issus de Training Think Tank, cette période n’est pas si différente, mais pour ceux qui ne font pas partie de notre communauté ou sont nouveaux, je reconnais que cette période de l’année puisse paraître extrêmement stressante. Je voudrais partager avec vous trois tips qui, je pense, vont vous aider dans cette période des Open.
Le travail a été fait 
 
Il n’y a rien de plus simple à comprendre, même si cela peut paraître bête. Le travail a été fait. Il est maintenant le temps d’appliquer tout ce que vous avez fait sur le terrain de la compétition. Les coaches utilisent souvent cette phrase. Cela veut dire que les athlètes ont effectué tout ce qu’ils pouvaient pour se préparer pour l’événement, et qu’il est maintenant temps de se concentrer sur la tâche à accomplir. De la même manière, vous avez fait tout ce qu’il faut pour vous préparer aux Open. Ce que vous avez fait dans la saison, que cela soit bon ou mauvais, sera retranscrit à 3,2,1..go. A ce moment, il n’y a rien que vous puissiez faire, du point de vue de l’entrainement, pour changer le résultat de ces cinq wods des Open. Alors arrêtez de vous inquiéter. Croyez au processus, et affirmez vous que votre préparation va vous procurer les résultats que vous désirez atteindre aux Open.
Contrôlez ce que vous pouvez contrôler   
 
Vous ne pouvez pas contrôler ce que les autres vont poster sur le leaderboard, alors arrêtez tout de suite et commencez à contrôler sur ce que vous pouvez vraiment changer. Ne vous souciez pas de ce que les autres font, de comment ils s’échauffent, de ce qu’ils postent sur Instagram, ou de comment ils performent. Restez concentrés sur ce que vous pouvez faire concrètement pour améliorer votre performance. Voici quelques tips que vous pouvez appliquer :
Contrôlez vos émotions 
 
La plupart du temps,vos émotions sont le résultat de vos pensées. Si vous vous autorisez à être distraits par ce que font les autres, vous allez certainement perdre la trace de ce que vous devez faire personnellement- comment VOUS devez exécuter la tâche. Quand vos pensées se perdent, vos émotions suivent. Je vois souvent des athlètes créer de la peur, de l’anxiété, se sentant incapables de performer, parce qu’ils se laissent envahir par les pensées négatives qui leur traversent la tête. Cette saison, apprenez à contrôler vos émotions en vous concentrant uniquement sur votre propre performance, et comment VOUS allez préparer les wods des Open.
Contrôlez vos actions 
 
Vos actions sont également le produit de vos pensées et émotions. Lorsque vous pensez négativement, vos actions s’en ressentent. Si vous vous pensez inadaptés, anxieux et peureux, vos actions démontreront ces mêmes émotions, qui mèneront certainement à une mauvaise performance. Prenez le contrôle. Soyez conscients de vos actions. Au lieu de vous soucier de ce qu’il se passe autour, soyez conscients de votre échauffement, de votre entrainement, et de la manière dont vous préparez votre corps à la performance.
Contrôlez votre énergie 
 
Apprenez à concentrer votre énergie. Si vous vous préparez à faire un 1RM, votre niveau d’énergie doit être très haut et votre esprit en alerte. Si vous vous préparez pour un AMRAP de 30 minutes, où le contrôle de votre rythme cardiaque et de votre respiration est d’une importance capitale, votre niveau d’énergie devrait être plus bas et vous devriez plutôt vous concentrer sur votre stratégie et votre gestion. Peu importe l’atmosphère, contrôlez votre énergie pour optimiser votre performance.
Restez dans le moment- contrôlez ce que vous pouvez contrôler. Ceux qui se perdent dans ce que font les autres perdent le contrôle de ce qu’ils doivent faire et vont souvent tenter de se comparer, au lieu de travailler pour atteindre leur plein potentiel. Se concentrer sur les circonstances extérieures va vous éloigner de vos objectifs finaux et ne fera RIEN pour améliorer votre performance.
Ne vous attendez à rien 
 
L’effort est un choix, mais gagner n’en est pas un. Il y aura des moments où votre meilleur effort vous fera gagner, et d’autres où ce meilleur effort vous donnera une dernière place. Dans les deux cas, ne vous laissez pas happer par le résultat final. A la place, restez accrochés à votre effort, détermination, envie et sacrifices. Jugez votre performance par l’effort que vous avez fournis, dans la préparation et l’exécution, que vous allez vous pousser jusqu’à votre maximum absolu, et que même si vous ne gagnez pas, vous allez performer du mieux que vous pouvez. Steve Préfontaine, une figure légendaire de la course à pieds, a dit “quelqu’un peut me battre, mais il devra saigner pour y arriver”. Dans son style bien à lui, il était confiant, mais humble. De la même manière, ayez confiance en vos capacités, mais soyez concentrés sur comment vous allez performer, pas les autres. Donnez votre meilleur effort, et poussez vous jusqu’à la fin, le plus dur que vous puissiez. Si vous réussissez ça, il n’y a rien d’autre que vous puissiez faire. Pour certains d’entre vous, donner le meilleur de vous même vous permettra d’aller aux Régionals, alors que pour d’autres, cela résultera en un top 2000 dans leurs régions. Dans les deux cas, laissez l’EFFORT dicter votre sens que vous accordez à la victoire, et non pas le leaderboard.
Conclusion 
 
De mon expérience, les Open, ou n’importe quelle autre compétition, est devenu une majeure source d’anxiété pour les athlètes. Au lieu d’apprécier le moment de la compétition, les athlètes se laissent piéger par des facteurs externes qui ne devraient pas du tout les affecter. Si c’est votre cas, prenez du temps pour lire et relire les trois points que j’ai dicté ci dessus, et prenez les à coeur. Les Open sont un très bon moyen de vous tester sur une large plateforme contre vos collègues. Embrassez le challenge- l’entrainement a été fait, contrôlez ce que vous pouvez contrôler et ne vous laissez pas happer par le résultat final. Laissez votre effort être le guide.
Article de Brannen Dorman issu de http://www.trainingthinktank.com/the-open-is-coming/
Traduction effectuée par Tristan Kirchner